Signature à Brazzaville d'un accord-cadre entre le MRSIT et l'IGN : un premier pas vers l'IGN Congo

Version imprimableEnvoyer à un ami

Le MRSIT (Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique) du Congo et l’IGN, l’institut français de l’information géographique et forestière, ont signé mercredi 1er juillet à Brazzaville un accord-cadre de collaboration.

Cette cérémonie présidée par le Ministre Bruno Jean-Richard ITOUA, en présence de son Excellence Jean-Pierre VIDON, Ambassadeur de France au Congo et Jean-Philippe GRELOT, Directeur Général Adjoint d’IGN France, s’est tenue dans les locaux du Ministère devant une cinquantaine de participants, venus de nombreux ministères (Mines, Equipements et Travaux Publics, Aménagement du Territoire, Agriculture…).

Par cet accord-cadre, les deux entités ont ainsi acté leur souhait de collaborer dans les domaines suivants :

  • Géodésie, nivellement et gravimétrie,
  • Prises de vues aériennes et spatiales,
  • Photogrammétrie numérique et orthophotographie,
  • Télédétection,
  • Cartographie numérique,
  • Bases de données géographiques, systèmes d’information géographique (SIG),
  • Portails d’information géographique (stockage et diffusion des données),
  • Autres applications faisant appel aux outils cartographiques ou aux systèmes de localisation par
  • satellites (GPS),
  • Formation avec transfert de technologie dans les domaines géographiques et cartographiques.

A l’occasion de cette cérémonie, le rôle important de l’IGN a été rappelé. Etablissement public de référence pour l’information géographique et forestière en France, l’IGN est producteur et diffuseur de référentiels faisant autorité de données géographiques multithématiques. L’IGN fournit également des services d’utilisation des données. C’est un acteur incontournable qui intervient en appui des autorités publiques françaises pour contribuer à la connaissance des territoires et à leur analyse. 

Cette collaboration vise notamment à doter le Congo d’un institut géographique national performant, au service du développement économique du pays. Cela a été rappelé par Jean-Philippe Grelot au cours de son allocution : « Vous marquez, Monsieur le Ministre, votre confiance envers un organisme qui a toujours eu le souci de mettre ses connaissances et compétences au service d’une communauté plus large que la seule communauté française, avec une inclination particulière pour le monde de la francophonie. Vous souhaitez associer l’IGN à un objectif ambitieux, la mise en place d’un institut géographique national performant au Congo et ceci intervient à un moment où les technologies évoluent à grande vitesse, en créant des opportunités formidables pour des organismes dont la mission n’est pas centrée sur euxmêmes mais sur leur capacité à soutenir les politiques publiques ».

Dans son intervention, le Ministre a indiqué : « la cartographie est un domaine consensuel qui devrait permettre de mobiliser toutes les énergies. Nous attendons beaucoup de cet accord qui nous permettra de mettre en oeuvre des activités fédératrices et innovatrices ».

C’est IGN France International, l’opérateur pour l’export de l’IGN, en association avec le cabinet conseil Progresys SAS, qui sera en charge de la réalisation opérationnelle des projets.

On rappellera qu’IGN France International a déjà à plusieurs reprises dans le cadre de projets cartographiques précédents, modernisé et réhabilité des instituts cartographiques notamment au Mali,  au Burkina Faso, ou encore au Sénégal.

Le communqué de presse

Références en cartographie / INDG